Elections Départementales : De qui se moque-t-on?

Dans moins de deux semaines nous allons être (r)appelés aux urnes…

Que vont exprimer les Français?

Je crains que le verdict des urnes sonne cette fois sérieusement le glas d’une certaine façon de faire de la politique… Ce sera d’ailleurs sans nul doute une bonne chose.

Mais à quel prix?

Et pour quelles raisons?

D’une part, je crois que les Français en ont marre des promesses non tenues, des déceptions à répétition, du cumul excessif des mandats, qui génèrent en partie, une France à deux vitesses.

Certains politiques ont usé et abusé du pouvoir et n’ont pas tenu compte des avertissements pourtant clairs que le peuple leur a envoyés.

Ils ont confondu servir (ce pourquoi ils se sont engagés) et se servir (ce à quoi certaines pratiques ont fini par nous laisser comme impression)…

En cumulant outrageusement les mandats et les pouvoirs, ils ont confisqué la démocratie.

Ils ont aussi cumulé les indemnités et avantages jusqu’à avoir un train de vie qui les déconnecte définitivement de la réalité que vivent nos concitoyens au quotidien.

Et pour cela, ils ne méritent plus notre confiance.

Bien entendu, loin de moi l’idée de sombrer dans la facilité du « tous-pourris », car il faut rendre hommage aux nombreux élus qui essayent de faire leur travail pour le bien commun, avec conviction, sans compromission.

Et par la même occasion se rappeler de la noblesse de l’engagement des élus municipaux parfois totalement bénévoles et pourtant très investis.

Mais il est désormais plus qu’urgent que de nouvelles têtes arrivent et prennent le pouvoir, avec, nous l’espérons tous, une autre façon de faire. Une autre éthique personnelle.

De ce point de vue et qu’elle que soit ses opinions personnels, il faut bien admettre que l’arrivée de nouveaux visages comme Gérald Darmanin ou Sébastien Leprêtre détonne dans le paysage politique Nordiste actuel. Et fait du bien…

Le choix des personnes jouera donc un rôle prépondérant dans cette élection.

Je pense que comme aux municipales, il y aura un élan vers un renouvellement de la classe politique.

D’autre part, sur un plan national alors que la France croule sous la dette, et que tout le monde sait bien qu’il faudrait supprimer de toute urgence quelques étages au mille-feuilles administratif, beaucoup s‘accordant à dire que la suppression des cantons serait un premier pas, voilà qu’on va réélire des conseillers !!

On entretient ainsi des dépenses totalement inutiles qui seront payées, chers amis, par notre bonté commune…

En synthèse nous demandons donc aux Français de se déplacer pour voter dans le cadre d’une élection qui ne devrait même plus exister si les politiques au pouvoir avaient eu suffisamment de courage politique pour assumer les décisions qui s’imposaient, et si ça ne suffisait pas, dans certains secteurs, pour des candidats qui représentent on ne peut mieux la notion de cumulards ci dessus décrite.
Je ne résiste pas à l’envie de faire une démonstration de mon analyse avec ce qui se passe ici localement, car je ne pense pas réussir à trouver meilleur exemple.

Car ici, comme dirait l’autre, « dans mon canton, c’est le pompon ! »

Non content d’avoir une compagne qui cumule les mandats d’Adjointe au Maire, Conseillère Régionale, Membre de la commissions permanente du Conseil Régional, et de Vice Présidente du SIVOM, sans compter les éventuelles fonctions au sein de l’un de ses cabinets, Marc Philippe Daubresse veut nous faire croire que Brigitte Astruc est la meilleure candidate de tout le canton qui peut dignement représenter les valeurs du centre droit dans cette élection.

Les observateurs avisés remarqueront à juste titre qu’elle devra abandonner son mandat à la Région si elle est élue pour pourvoir ce nouveau poste.

Alors pourquoi avoir pris « ce risque »?

Certains disent que tout est une question de calculs…

En effet, les investitures aux Régionales, qui se décident à Paris, sont loin d’être faciles pour Marc Philippe Daubresse qui se voyait bien tête de liste, mais qui a dû faire machine arrière.

Par contre, les investitures pour les cantonales se jouent en local… Et c’est Marc Philippe Daubresse qui en préside les instances…. C’est donc un peu plus facile d’investir sa compagne aux cantonales qu’aux régionales… Et ça permet de sauver les meubles!

Si ça passe, comme cela a toujours été le cas depuis 30 ans (merci aux électeurs, même si la dernière fois vous avez été taquins en ne le réélisant au second tour des municipales qu’à 366 voix près…sur une ville de près de 30 000 habitants) Marc Philippe Daubresse pourra donc rester Député, Maire, Vice Président de la MEL, Délégué Général de l’UMP, Président du Sivom etc.

Tout en négociant sereinement une place dans le wagon des prochaines régionales… Ou à défaut aux Sénatoriales.

Pendant ce temps là, Brigitte Astruc gardera sa place au soleil, tout juste aura t elle « changer de plage »… (Rassurez vous, il y en a une à Lambersart)

Elle n’est pas belle la vie?

Il n’y a évidemment rien d’illégal dans tout ça. Le système, mis en place et conservé par les politiques eux mêmes, permet ce genre de cumul.

Le couple Astruc-Daubresse, que je prends en exemple, tout simplement car c’est un cas d’école, n’est certainement pas le seul.

Ce n’est pas non plus un procès car je ne fais pas de jugement de valeur sur la qualité du travail qu’ils fournissent au sein de leurs 9 fonctions différentes… C’est un autre sujet.

Je ne fais que l’inventaire et le constat d’un système solidement en place, et que les électeurs plus souvent par abstention, que par conviction, ont rendu possible.

Le vrai souci de tout cela, c’est que l’équation ainsi posée ne comporte qu’une seule inconnue, quelle sera la réponse des électeurs cette fois-ci?

Seront ils aussi « bon client » que d’habitude? Les dernières municipales semblent laisser penser le contraire…

Ce coup ci n’est il pas le coup de trop?

L’analyse dans la Voix du Nord du jour est claire, stratégiquement, le canton est promis au Centre Droit, il n’y a donc que peu de chance que cette élection leur échappe.

Les électeurs pratiqueront ils le mépris abstentionniste ou valideront ils l’explosion du vote des extrêmes?

Iront ils jusque là?

J’espère me tromper, mais ce qui est sûr c’est que si le FN faisait un excellent score, le choix du ticket Houssin Astruc, de par son caractère hautement symbolique, n’y serait pas étranger…

Personnellement, je vous invite à ne pas laisser les gens décider à votre place et à aller voter….

Et pour ne pas rester que dans la critique, mais évoluer vers des propositions, j’ouvre  au débat ces questions :

Le cumul des mandats est il une bonne chose, et si oui jusqu’à quel point?
La loi arrivant sur le non cumul est elle suffisante ou excessive?
Derrière la course aux voix, qui engendre le manque de courage politique, le statut de l’élu n’est il pas en cause?
Le fait de faire élire, et/ou de donner à son épouse, sa compagne ou ses enfants des postes ou des missions rémunérés au final par l’état, et donc par les citoyens, est il acceptable et si oui à quelles conditions?
C’est en ayant le courage de répondre à ces questions que nous pourrons peut être retrouver confiance en nos politiques.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s