Mon intervention sur l’immobilier lors du dernier Conseil Municipal

Lors du dernier Conseil Municipal,consacré au ROB,  je suis intervenu au nom de mon groupe, concernant la politique Immobilière de la majorité sur notre commune.

La minéralisation de Canteleu, la zone des Muchaux, ou encore le scandale des serres Casier… Tout ces sujets ont été évoqués.

La voix du Nord a retranscris partiellement le débat qui m’a opposé en particulier à Monsieur Daubresse.

Veuillez trouver ci-joint le lien vers l’article de la Voix du Nord (cliquez sur la photo), ainsi que l’intégralité de mon propos, au nom de notre groupe :

Capture d_écran 2018-02-21 à 16.49.04

« Concernant le volet « gestion immobilière » de notre présentation, notre groupe n’est pas en désaccord total sur le fond, mais il pose quand même un certain nombre de questions et de désaccords sur la forme.
Le groupe majoritaire, Monsieur DAUBRESSE en tête, semble s’être soudainement rendu compte, en cours de mandat que la population de la ville était en baisse, et qu’il était impératif de tout mettre en œuvre pour y remédier : en faisant, de la « Gestion dynamique du Patrimoine ». Ce qui en langage de l’équipe majoritaire semble vouloir dire jusqu’à présent : Vendons tout ce qu’on peut, pour construire…
Pourtant cette situation n’était pas nouvelle, et il ne fallait pas sortir d’une grande école pour comprendre que le baby-boom qu’a connu notre Pays, allait se transformer en Papy-Boom, multipliant arithmétiquement le nombre de personnes seules occupant un logement.

Sans oublier la hausse constante des divorces qui sont passés en France de 29.924 en 1959, à 106.096 en 1988, pour atteindre une pointe record à 155.253 en 2005. Tout cela allait produire un nombre beaucoup plus important de familles monoparentales, ou de personnes seules.
De fait, à nombre de logements constant, la population allait baisser. Comme partout ailleurs.
Tout au moins ponctuellement, car il est assez logique de voir des maisons familiales accueillir de nouvelles familles lorsque nos aînés les auront quittées.
Alors pourquoi cet enjeu stratégique majeur aux yeux de Monsieur DAUBRESSE, ne figurait-il pas clairement dans son programme électoral ?
Est-ce un manque de vision et de discernement ? Le même que celui qui nous a fait (arriver) développer trop tard la zone du Pont Royal, privant la ville de recettes majeures ?

Ou un mensonge par omission sur ses véritables intentions urbanistiques, qui, si elles avaient été honnêtement dévoilées, auraient pu faire basculer le résultat des élections municipales ?
Croire que ces décisions immobilières, qui ont valu un numéro du journal municipal qu’on pouvait confondre avec un journal d’agences immobilières, sont arrivées un beau matin de 2014 sans aucune préméditation, serait une insulte à votre intelligence, et à la nôtre.
Les Lambersartois, et en particulier ceux de Canteleu, qui se sont battus pour le parc de Sainte Odile, ont de quoi se sentir dupés… Abandonner l’aménagement du Parc de Sainte Odile avant les élections… Avant d’annoncer l’urbanisation d’un autre espace vert, qui plus est sportif et à destination des jeunes, à quelques dizaines de mètres juste après les élections…. Sans commentaires.
Pourtant, sur le fond, nous approuvons le fait qu’une ville doit avoir une gestion dynamique du patrimoine, et nous approuvons aussi certains projets immobiliers, comme nous nous opposons à d’autres qui nous semblent être des erreurs majeures.
Sur la forme, nous condamnons le manque de transparence des opérations qui ont été initiées, ainsi que le manque de concertation, qui a débouché à notre sens sur des erreurs de gestion énormes, mais nous y reviendrons.
Ceci étant dit, nous notons, avec le projet rue des martyrs de la résistance à Canteleu, une volonté nouvelle de concerter un peu plus concrètement.
Nous sommes donc tout à fait ouverts à une Gestion Dynamique du Patrimoine, à partir du moment où elle représente un outil de gestion pour notre ville, cohérent et respectueux des intérêts des Lambersartois.
Ainsi, nous ne sommes pas opposés totalement à un aménagement des MUCHAUX, nous sommes favorables à la création de logements sur la friche LIDL et nous encourageons le projet des échanges de terrain avec Verlinghem pour développer les quartiers de la cité Familiale et des Conquérants.
Nous sommes aussi attentifs à l’évolution du projet de la rue des Martyrs à Canteleu qui, après nous avoir inquiété, semble prendre un chemin plus raisonnable et être adapté à la configuration du quartier ainsi qu’à la volonté de ses habitants.
En revanche, pour nous la Gestion Dynamique du Patrimoine ne doit pas être l’étendard que nous faisons flotter au vent pour tout excuser. Nous sommes totalement opposés au sacrifice du stade Guy Lefort qui pour nous représente une
terrible erreur. Que ce soit en termes d’esthétisme, de possibilités d’évolution sportives mais aussi en termes de circulation, voir de sécurité. Il faut au contraire développer ce poumon vert et le rendre encore plus accessible aux Lambersartois.
Et pour vous démontrer qu’on ne peut pas tout faire sous prétexte d’une « gestion dynamique du patrimoine », nous aimerions revenir sur le dossier des Serres Casier.
Oui, mes chers collègues, à l’heure où nous débattons de l’orientation budgétaire de notre ville, à l’heure où les économies sont de rigueur, revenons deux minutes sur ce projet que vous avez mené sans la moindre concertation.
Ce terrain faisait partie de vos cibles pour mettre en pratique votre vision de la gestion dynamique du patrimoine de notre ville.
Vous rendez vous compte que ce terrain, qui était probablement celui qui était le mieux placés d’entre tous, a été bradé en dessous du prix des domaines, pour à peu près la moitié de sa valeur de vente ? Et tout cela pour une opération 100% privée ?
Est-ce que cela ne vous pose aucun problème de savoir que grâce à vous, un promoteur privé va réaliser 9 maisons pour un chiffre d’affaire global de 4.250.000€ en achetant ce terrain 580.000€ ?
Et qu’une fois cette opération finie, celle-ci risquera d’alourdir l’amende que paye notre ville tout comme celle du stade Guy LEFORT d’ailleurs ? Car oui, aucun logement conventionné n’y est prévu. Les Lambersartois risqueront donc de payer l’amende relative à l’arrivée de ces nouvelles constructions, après avoir perdu le bénéfice qu’aurait dû représenter sa vente au juste prix, là encore tout comme au stade Guy LEFORT.
Est-ce que vous trouvez normal qu’un terrain au cœur du Canon d’Or, soit vendu quasiment moitié moins cher qu’un terrain au cœur du Pacot-Vandracq. Terrain qui plus est, où de la reconstruction était à prévoir !
Si la ville avait (eu un) pu utiliser ce manque à gagner de près de 400.000€ de trésorerie sur la vente de ce terrain, car c’est la différence entre le prix qu’on aurait du obtenir et le prix auquel vous l’avez vendu, dans le but de faire du logement conventionné de qualité, nous aurions approuvé. Mais là…
Pourquoi ne pas avoir réalisé un concours de projets ouvert sur cette parcelle ?
Ou, quitte à faire du logement privé, pourquoi ne pas l’avoir fait en vendant ce terrain à sa juste valeur ?
Est-ce que l’avis, non concerté, et non annoncé dans son programme, d’un élu, peut lui permettre de modifier un quartier au bénéfice d’intérêts privés?
Cette opération est pour nous une terrible erreur de gestion que vont devoir payer les Lambersartois… Pour reprendre les chiffres qu’aime manier monsieur DAUBRESSE cette erreur leur coutera près d’1€ par habitant et par mois durant un an, sans compter les amendes… (Budget SIVOM)
Et qu’on ne vienne pas nous dire que le choix était de faire des maisons accessibles dans le quartier du Canon d’Or !!
Le prix moyen de ces maisons dépasse 470.000€ !!! La moins chère démarrant à 340.000€ et la plus chère culminant à 820.000€ !
Ce qui veut dire que le ou les candidats à l’achat de la plus petite maison de ce programme, devront gagner plus de 5.200€ par mois pour espérer financer ce bien sur 20 ans avec les taux actuellement pratiqués, en apportant en cash ce qu’on appelle les frais de notaire.
Dans quel monde vivez-vous donc pour oser nous dire que ce prix fait de ce bien une maison accessible ??
Nous vous reposons donc une nouvelle fois la question. Pourquoi et en poursuivant quels objectifs avez-vous privé la commune de près de 400.000€ de recettes supplémentaires ?
Puisque la ville y perd de l’argent, les habitants n’y trouvent pas un accès à la propriété ou au logement avantageux, en définitive, à qui profite cette opération exactement?
En conclusion, nous partageons l’objectif qui consiste à faire (de la) d’une gestion dynamique du patrimoine un outil de performance.
Et nous nous associerons volontiers et de manière constructive aux propositions que vous voudrez bien nous soumettre.
Nous en avons d’ailleurs listé au début de notre propos, les options sur lesquelles nous aimerions voir avancer notre commune.
Nous attendons d’ailleurs toujours le débat sur l’urbanisme promis l’année dernière, qui n’a jamais vu le jour.
Nous ne sommes pas opposés aux nouveaux programmes immobiliers, même si nous aimerions qu’une réflexion ambitieuse soit également posée sur l’optimisation des logements vides à Lambersart (plus de 700).
Nous sommes prêts à y travailler à vos côtés pour déterminer et appliquer une gestion dynamique du patrimoine adaptée à notre ville.
Bien que vous déteniez toujours et ce, jusqu’en 2020 le pouvoir final de décision, nous pourrions peut-être ainsi éviter à l’avenir ce genre de désastre qui, de la part d’une équipe comportant des experts de la gestion et de l’urbanisme pose de nombreuses questions. »

Pour le groupe « Le Coeur en Plus » Frédéric Dehaeze

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s