Elections Départementales : De qui se moque-t-on?

Dans moins de deux semaines nous allons être (r)appelés aux urnes…

Que vont exprimer les Français?

Je crains que le verdict des urnes sonne cette fois sérieusement le glas d’une certaine façon de faire de la politique… Ce sera d’ailleurs sans nul doute une bonne chose.

Mais à quel prix?

Et pour quelles raisons?

D’une part, je crois que les Français en ont marre des promesses non tenues, des déceptions à répétition, du cumul excessif des mandats, qui génèrent en partie, une France à deux vitesses.

Certains politiques ont usé et abusé du pouvoir et n’ont pas tenu compte des avertissements pourtant clairs que le peuple leur a envoyés.

Ils ont confondu servir (ce pourquoi ils se sont engagés) et se servir (ce à quoi certaines pratiques ont fini par nous laisser comme impression)…

En cumulant outrageusement les mandats et les pouvoirs, ils ont confisqué la démocratie.

Ils ont aussi cumulé les indemnités et avantages jusqu’à avoir un train de vie qui les déconnecte définitivement de la réalité que vivent nos concitoyens au quotidien.

Et pour cela, ils ne méritent plus notre confiance.

Bien entendu, loin de moi l’idée de sombrer dans la facilité du « tous-pourris », car il faut rendre hommage aux nombreux élus qui essayent de faire leur travail pour le bien commun, avec conviction, sans compromission.

Et par la même occasion se rappeler de la noblesse de l’engagement des élus municipaux parfois totalement bénévoles et pourtant très investis.

Mais il est désormais plus qu’urgent que de nouvelles têtes arrivent et prennent le pouvoir, avec, nous l’espérons tous, une autre façon de faire. Une autre éthique personnelle.

De ce point de vue et qu’elle que soit ses opinions personnels, il faut bien admettre que l’arrivée de nouveaux visages comme Gérald Darmanin ou Sébastien Leprêtre détonne dans le paysage politique Nordiste actuel. Et fait du bien…

Le choix des personnes jouera donc un rôle prépondérant dans cette élection.

Je pense que comme aux municipales, il y aura un élan vers un renouvellement de la classe politique.

D’autre part, sur un plan national alors que la France croule sous la dette, et que tout le monde sait bien qu’il faudrait supprimer de toute urgence quelques étages au mille-feuilles administratif, beaucoup s‘accordant à dire que la suppression des cantons serait un premier pas, voilà qu’on va réélire des conseillers !!

On entretient ainsi des dépenses totalement inutiles qui seront payées, chers amis, par notre bonté commune…

En synthèse nous demandons donc aux Français de se déplacer pour voter dans le cadre d’une élection qui ne devrait même plus exister si les politiques au pouvoir avaient eu suffisamment de courage politique pour assumer les décisions qui s’imposaient, et si ça ne suffisait pas, dans certains secteurs, pour des candidats qui représentent on ne peut mieux la notion de cumulards ci dessus décrite.
Je ne résiste pas à l’envie de faire une démonstration de mon analyse avec ce qui se passe ici localement, car je ne pense pas réussir à trouver meilleur exemple.

Car ici, comme dirait l’autre, « dans mon canton, c’est le pompon ! »

Non content d’avoir une compagne qui cumule les mandats d’Adjointe au Maire, Conseillère Régionale, Membre de la commissions permanente du Conseil Régional, et de Vice Présidente du SIVOM, sans compter les éventuelles fonctions au sein de l’un de ses cabinets, Marc Philippe Daubresse veut nous faire croire que Brigitte Astruc est la meilleure candidate de tout le canton qui peut dignement représenter les valeurs du centre droit dans cette élection.

Les observateurs avisés remarqueront à juste titre qu’elle devra abandonner son mandat à la Région si elle est élue pour pourvoir ce nouveau poste.

Alors pourquoi avoir pris « ce risque »?

Certains disent que tout est une question de calculs…

En effet, les investitures aux Régionales, qui se décident à Paris, sont loin d’être faciles pour Marc Philippe Daubresse qui se voyait bien tête de liste, mais qui a dû faire machine arrière.

Par contre, les investitures pour les cantonales se jouent en local… Et c’est Marc Philippe Daubresse qui en préside les instances…. C’est donc un peu plus facile d’investir sa compagne aux cantonales qu’aux régionales… Et ça permet de sauver les meubles!

Si ça passe, comme cela a toujours été le cas depuis 30 ans (merci aux électeurs, même si la dernière fois vous avez été taquins en ne le réélisant au second tour des municipales qu’à 366 voix près…sur une ville de près de 30 000 habitants) Marc Philippe Daubresse pourra donc rester Député, Maire, Vice Président de la MEL, Délégué Général de l’UMP, Président du Sivom etc.

Tout en négociant sereinement une place dans le wagon des prochaines régionales… Ou à défaut aux Sénatoriales.

Pendant ce temps là, Brigitte Astruc gardera sa place au soleil, tout juste aura t elle « changer de plage »… (Rassurez vous, il y en a une à Lambersart)

Elle n’est pas belle la vie?

Il n’y a évidemment rien d’illégal dans tout ça. Le système, mis en place et conservé par les politiques eux mêmes, permet ce genre de cumul.

Le couple Astruc-Daubresse, que je prends en exemple, tout simplement car c’est un cas d’école, n’est certainement pas le seul.

Ce n’est pas non plus un procès car je ne fais pas de jugement de valeur sur la qualité du travail qu’ils fournissent au sein de leurs 9 fonctions différentes… C’est un autre sujet.

Je ne fais que l’inventaire et le constat d’un système solidement en place, et que les électeurs plus souvent par abstention, que par conviction, ont rendu possible.

Le vrai souci de tout cela, c’est que l’équation ainsi posée ne comporte qu’une seule inconnue, quelle sera la réponse des électeurs cette fois-ci?

Seront ils aussi « bon client » que d’habitude? Les dernières municipales semblent laisser penser le contraire…

Ce coup ci n’est il pas le coup de trop?

L’analyse dans la Voix du Nord du jour est claire, stratégiquement, le canton est promis au Centre Droit, il n’y a donc que peu de chance que cette élection leur échappe.

Les électeurs pratiqueront ils le mépris abstentionniste ou valideront ils l’explosion du vote des extrêmes?

Iront ils jusque là?

J’espère me tromper, mais ce qui est sûr c’est que si le FN faisait un excellent score, le choix du ticket Houssin Astruc, de par son caractère hautement symbolique, n’y serait pas étranger…

Personnellement, je vous invite à ne pas laisser les gens décider à votre place et à aller voter….

Et pour ne pas rester que dans la critique, mais évoluer vers des propositions, j’ouvre  au débat ces questions :

Le cumul des mandats est il une bonne chose, et si oui jusqu’à quel point?
La loi arrivant sur le non cumul est elle suffisante ou excessive?
Derrière la course aux voix, qui engendre le manque de courage politique, le statut de l’élu n’est il pas en cause?
Le fait de faire élire, et/ou de donner à son épouse, sa compagne ou ses enfants des postes ou des missions rémunérés au final par l’état, et donc par les citoyens, est il acceptable et si oui à quelles conditions?
C’est en ayant le courage de répondre à ces questions que nous pourrons peut être retrouver confiance en nos politiques.

Enfoiré de polémique.

Y a vraiment des moments où je me dis que ce pays marche de plus en plus sur la tête…

Je sais bien que le flot continu des informations plus ou moins importantes qu’on nous balance à la tronche à longueur de tweet a tôt fait de « ringardiser » un buzz pour un autre, mais j’avoue que je reste ébahi par l’absurdité de la polémique qui a touché les « enfoirés » concernant leur dernière chanson.

Je me souviens avoir pris connaissance de « l’information majeur » ce jour là en écoutant la radio dans ma voiture…

La première fois, je n’ai pas vraiment prêté attention, mais quand j’ai entendu la violence des propos tenus notamment par Jacques Attali, célèbre intelligence économique des années Mitterand que l’on peut remercier pour sa contribution à notre situation actuelle, je me suis dit que la chanson, que je n’avais pas encore écoutée à ce moment là, devait vraiment être profondément choquante.

Rentrant chez moi, j’ai de suite allumé une chaîne d’information, et bien entendu le Direct était sur le sujet….

Là, un jeune homme que je ne connaissais pas, s’exprimait au nom de tous les jeunes et évoquait sa profonde indignation.

En quelques minutes, la surenchère médiatique faisait « déborder la marmite » : D’une chanson prétendue maladroite (mais tout de même à but caritatif à la base), on faisait le procès de l’auteur… Puis de la troupe d’artistes qui osaient chanter cette prétendue « daube » tout ça pour récolter des fonds pour aider les personnes dans le besoin. Comme si c’était vraiment nécessaire en France… (Ironie)

Il fallait que je l’écoute sans plus tarder ce que je fis.

Après l’écoute, j’avoue avoir été encore plus consterné par les réactions des « jeunes », et souvent de ceux qui parlent en leur nom mais qui ne le sont plus depuis longtemps, et dont on peut même se demander s’ils l’ont un jour été, qui se sentent attaqués voir insultés par cette chanson….

En écoutant les médias, on avait l’impression que la moitié de la France était debout contre cette « hymne anti-jeunes ».

Ont ils vraiment bien écouté?

J’avoue ne pas avoir le courage de faire des grands discours pour essayer de convaincre qui que ce soit qui pourrait encore penser que c’est bien le cas et que cette chanson est au mieux « réac », au pire une attaque anti-jeunes.

Je me contenterais de publier la réaction d’une internaute sur un site que je trouve plutôt simple, claire et concise : Christelle.C : « Si être reac c’est faire passer le message à la jeunesse que si elle n’aime pas le monde dans lequel elle vit, il est de son pouvoir de se bouger pour le changer… Que leur avenir leur appartient… Qu’aucun combat ne se gagne assis à attendre que les choses changent… Qu’elle a le pouvoir de changer les choses… C’est un message d’espoir et non un discours moralisateur. Si c’est ça être reac… Alors moi je le suis. »

Je peux par contre comprendre qu’on n’aime pas cette chanson. Et je suis tout à fait d’accord pour dire que le fait qu’elle ait été écrite pour une bonne cause ne l’exonère pas de critiques si elles sont méritées…

Mais là, que la chanson soit finalement bonne ou pas, est ce que le lynchage organisé se justifiait il?

Finalement, probablement pas à la vue de ce sondage :

http://www.leparisien.fr/flash-actualite-culture/84-des-francais-affirment-ne-pas-etre-choques-par-la-chanson-des-enfoires-08-03-2015-4585481.php

Et j’avoue avoir trouvé la réponse de JJ Goldman particulièrement savoureuse et néanmoins touchante :

http://www.europe1.fr/medias-tele/toute-la-vie-la-mise-au-point-decalee-de-goldman-2390465

Pour moi, le traitement médiatique de ce non évènement relève de la faute.

D’abord sur la forme, mais ça je viens de l’expliquer.

Ensuite sur le fond… Voilà que les médias passent des heures à analyser le contenu d’un texte de chanson écrit au profit d’une bonne cause en laissant la parole à ceux qui en font le procès, sans s’arrêter une seconde sur le pourquoi cette chanson est elle encore utile de nos jours!

Merde c’est quoi ce délire!

Et je ne parle même pas des chansons qui font l’apologie de la haine, du meurtre ou de la violence, voir qui insultent notre pays, et qui passent librement sur les ondes ou les réseaux sociaux sans que personne ne bouge une oreille!

Mais le plus indécent dans tout ça, ça reste tout de même la réaction de certains hommes et femmes politiques.

Si les enfoirés existent et sont nécessaires de nos jours, c’est bien à cause des échecs successifs et actuels dont ils portent eux et leurs prédécesseurs la responsabilité.

Je sais bien que pour certains, toutes les récupérations permettant de gratter un passage média est le bienvenu, mais franchement, dans ce cas d’espèce, s’il y a bien une catégorie de personne qui la droit de se taire, c’est bien celle-ci.

Après, on pourra toujours dire que les Artistes utilisent les enfoirés pour rester sur le devant de la scène, qu’ils se font payer pour partir en tournée, qu’ils logent dans des palaces aux frais de l’association, et autres amabilités du genre…

Mais d’abord on ne connait pas le vrai du faux dans ces allégations.

Ensuite rien ne prouve que certains ne font pas de dons supplémentaires à cette cause.

Et puis à un moment en France, il faudrait peut être arrêter de cracher sans cesse son venin sur ceux qui essayent de faire entreprennent, et réussissent (ou pas), pour remettre les choses dans le bon sens, car se sont ces personnes qui font avancer notre Pays et c’est d’eux que viendra le changement!

Plutôt que de laisser une tribune toujours plus grande à ceux qui passent leur vie à critiquer les actions des autres, souvent celles d’ailleurs qu’ils n’ont pas eu le courage de tenter eux mêmes.

En attendant, que vous soyez d’accord ou pas avec ce billet d’humeur, il ne reste pas moins que des personnes crèvent de faim en France… Alors pour que ça change : A ton tour et vas y.

RESTOS DU COEUR

2 rue Vaillant
59 130 Lambersart
Tel: 03 20 08 35 57

restos du coeur

Pour démarrer…

(R) Evolution citoyenneFrance

La Politique,

Cette chose publique essentielle de notre quotidien.

Cet enjeu majeur pour notre pays, pour nos concitoyens, pour nos enfants.

Oui, à l’heure où on semble nous expliquer que la politique n’intéresse plus les Français, à l’heure où l’image de ceux qui « font » de la politique depuis un certain temps est désastreuse (et je ne peux que le comprendre…), à l’heure où, plus que jamais, le « système » politique Français semble avoir confisqué tous les pouvoirs par l’intermédiaire de quelques barons qui décident ici ou là, de qui fait quoi et de qui se présentera à tel ou tel suffrage, et prenant ainsi notre démocratie en otage, à cette heure décisive pour l’avenir de notre pays, j’ai envie de prendre la parole afin de vous dire : Française, Français, réagissons!

Mais qui suis je pour oser prononcer de telles phrases?

Et bien je suis un citoyen Français, comme vous. Rien de plus, rien de moins.

Exactement comme ceux qui aujourd’hui portent des écharpes tricolores, nous représentent et décident de notre quotidien, alors que bien trop souvent, ils ont confondu servir et se servir.

Eux aussi, en sont, et pour certains, ils ont, tendance à l’oublier.

Je ne suis qu’un citoyen Français, fier de son pays, fier de sa nation, respectueux des sacrifices de nos pères qui nous ont permis aujourd’hui de vivre au sein de cette démocratie. Je n’ai pas fait sciences politiques et je ne suis pas énarque. Je ne viens pas d’un milieu privilégié, au contraire je peux même dire que la vie n’a pas été facile tous les jours… Bref, je suis comme une grande majorité des Français. Et c’est à ce titre que je m’exprime.

Bien sûr, mon propos n’est pas de condamner sans procès tous les (trop nombreux) élus de notre belle république.

Car il faut le dire, la plupart des élus sont des gens honnêtes, droits et sincères, souvent totalement bénévoles dans le cadre de leur engagement à l’instar des bénévoles qui font vivre nos associations.

Mais bien de pointer celles et ceux qui ont localement, voir nationalement, confisqués tous les pouvoirs, attribuants les sièges, postes et subventions au gré de leurs intérêts. Ceux qui font qu’aujourd’hui moins de 25% des français croit encore en l’avenir de notre pays.

Et puis aussi et surtout pour mettre chacun d’entre vous face à ses responsabilités.

Car oui, il faut avoir le courage de regarder les choses en face sur au moins 2 points essentiels :

– Tout d’abord, que vous le vouliez ou non, VOUS FAITES DE LA POLITIQUE.
– Et deuxièmement : VOUS ETES PERSONNELLEMENT EN PARTIE RESPONSABLE de ce qui se passe dans notre pays.

Oui, vous faites de la politique.

Peut être même sans vous en rendre compte… Mais qui lisant ces lignes peut dire qu’il n’a jamais pesté devant la hausse du prix de l’essence ou des cigarettes? Qui n’a jamais avalé son café de travers en recevant sa feuille d ‘impôts? Qui n’a jamais soupiré devant des lois pas suffisamment ou trop sévères à son goût? Qui n’a jamais pleuré devant le guichet d’une administration quelconque fustigeant la lenteur, la complexité, voir l’incohérence des demandes faites par l’administration? La liste de ce genre de question pourrait être infinie.

Et bien à chaque fois, vous commentez une décision politique.
Vous prenez donc part au débat politique.
Vous faites donc de la politique… et n’est ce pas ici l’essence même de notre démocratie de permettre à tout à chacun de prendre part au débat?

Alors oui, l’image renvoyée par les médias, et le comportement de plus en plus incroyable de nos élus, peuvent vous faire sentir loin de tout ça. Pas concerné. Pourquoi pas même écoeuré ou dégouté… Et pourtant… Qui d’autre que vous peut faire changer les choses?

Car oui, vous êtes en partie personnellement responsable de ce qui se passe dans notre pays.

En effet, en votant sans trop vous poser de question, ou pire encore en n’allant pas voter, vous portez une responsabilité immense dans les choix qui sont faits.

Car vous donnez le pouvoir ou vous laissez vos voisins (oui, même celui que vous n’aimez pas sans vraiment le connaitre) décider pour vous. Vous contribuez à laisser au pouvoir des gens qui, à la faveur d’un réseau bien entretenu, s’assurent un matelas de votes garantis qui leur permet de garder indéfiniment leur siège d’élu…

Et vous contribuez ainsi à l’asphyxie de notre démocratie.

Donc, oui citoyens Français, il est temps de réagir et il est temps d’agir. Car notre pays est en danger.

Le but de ce manifeste est de vous faire réagir. De vous faire prendre conscience que demain c’est maintenant, et que c’est vous qui en décidez…

Le but de ce manifeste est de vous faire vous inscrire sur les listes électorales. Et que vous votiez! Et pourquoi allez plus loin et vous engagez dans la vie citoyenne?